Radio Rôliste

Radio Rôliste

Le podcast du jeu de rôles

David Girardey

Radio rôliste est un podcast indépendant traitant du jeu de rôles. Rédaction en chef : Côme.

En cours de lecture

Radio Rôliste #46 : Bitch et katana

Au sommaire de ce numéro très enjoué :

rushmore


  • L’éclipse de Yannick

  • Critique : Tech Noir

  • Critique : Polaris

  • La bulle de Cyril

  • Dossier : les tables virtuelles

  • Critique : Rushmore

  • Critique : Dessine-moi un donjon

  • Debrief : Journées d’étude du jdr

 

 

Liens de l’émission :

Le son
Les hangouts sous G+
http://www.mumble.com
http://www.teamspeak.com

Les « vrais » outils
https://app.roll20.net/home
http://www.rolisteam.org
http://www.fantasygrounds.com

Les boards détournés
Google Draw partagé sous G+
http://en.linoit.com
https://prezi.com prezi public en gratuit
https://cacoo.com
https://realtimeboard.com max 3-4 users en gratuit

En cours de lecture

Carnets Ludographiques #10 : Les PNJ (3ème partie)

Dans cette dernière partie de notre triptyque sur les PNJ, on s’intéresse plus particulièrement à leur interprétation. En commençant par répondre aux questions des auditeurs : comment dépasser l’archétype (malgré la tendance -supposée- des joueurs à vouloir les simplifier), comment insérer les PJ dans les échanges entre PNJ sans les priver d’agir, comment gérer l’improvisation des dialogues quand on a déjà toute la caractérisation à gérer (voix, lexique, etc.)… ?
Ce qui nous amène justement aux sujets de ce podcast :
● cadrer l’intervention des PNJ selon ses intentions  »ludo-narratives »,
● exploiter la caractérisation progressive déjà mentionnée comme guide de roleplay, « modeler » peu à peu l’apparence des PNJ (silhouette, détails physiques, posture, costume, accessoires, gestuelles…),
● quelques questions fondamentales pour construire une personnalité,
● qu’est-ce qu’on prépare, qu’est-ce qu’on improvise et qu’est-ce qui mérite d’être laissé dans le flou,
● l’interprétation « par lots » (voir CL#1),
● le jeu d’acteur pour les MJ : attirer l’attention, occuper l’espace (bouger de votre chaise), investir la gestuelle, le regard… et oser déranger et émouvoir,
se mettre en condition et s’exercer,
● le roleplay des PNJ par table virtuelle (exploiter le son, et le silence)…

Notre prochaine émission portera sur les décors comme espace ludo-narratif : paysage, ambiance, circulation et terrain de jeu.
N’hésitez pas à nous laisser vos questions dans les commentaires !

En cours de lecture

Carnets Ludographiques #9 – Les PNJ (2ème partie)

Dans cette seconde partie, on aborde plus particulièrement le développement des PNJ :
● leur conception d’après les intentions narratives évoquées dans la première partie,
● l’interaction PJ-PNJ comme fondement du développement de ces derniers et donc…
● leur caractérisation progressive par approfondissements successifs,
● leur description : l’écueil de l’apparence  »visuelle », l’usage des autres sens et l’importance de la subjectivité,
● résumer les aspects mécaniques au strict nécessaire,
● nouer de véritables relations PJ-PNJ, les induire ou laisser faire les joueurs, et faire évoluer ces relations dans le temps,
● laisser les joueurs créer les PNJ,
● entraîner les joueurs à s’intéresser aux autres personnages et à manifester le leur par le relationnel,
● amener une plus-valu esthétique ou symbolique…

La troisième partie, qui portera plus particulièrement sur l’incarnation et le roleplay, est déjà enregistrée et ne devrait plus tarder.

En cours de lecture

Carnets Ludographiques #8 – Les PNJ (1ère partie)

En l’absence de Kobal, c’est avec Michaël Croitoriu que Sébastien Delfino discute des différentes manières de concevoir, de développer et d’incarner les PNJ.
Cette première partie aborde plus particulièrement les personnages non-joueurs en tant que fonctions narratives et ludiques :
● les figurants comme éléments de décor et vecteurs d’ambiance,
● les seconds rôles comme moteurs d’intrigues,
● l’incarnation de l’opposition donc des challenges,
● utiliser les PNJ pour percer l’indifférence des joueurs, leur enseigner le système, cristalliser les problématiques